Bgayet exige la libération de Merzouk Touati

2
Placette Mekbel 10 12 2018
Placette Mekbel 10 12 2018

BGAYET (Tamurt) – Rassemblés, ce lundi matin, au niveau de l’esplanade de la maison de la culture Taos Amrouche de Bgayet, les défenseurs des droits de l’homme et de la liberté d’expression ont marché jusqu’à la placette Saïd Mekbel pour exiger la libération de Merzouk Touati.

Ils étaient plusieurs centaines à avoir battu le pavé près d’une heure durant.  Arrivés au lieu de chute programmé, les marcheurs ont eu à écouter les speechs des animateurs qui ont tenu à rappeler le principe du respect de la liberté d’expression.  Par ailleurs, durant leur marche, ils n’ont pas arrêté de scander des slogans exigeant la libération de ce détenu d’opinion.
Injustement incarcéré pour « intelligence avec les israélites », Merzouk Touati a été condamné à 7 ans de prison alors que des corrompus, aux commandes de l’Etat algérien, continuent à «  faire des affaires » sans s’inquiéter sur leur avenir ou autre. Comme par hasard, la veille, Chakib Khellil, le plus corrompu des décideurs algériens a été accueilli en héros par les lécheurs de Bgayet. 

Il est utile toutefois de souligner que la journée du 10 décembre n’a pas été choisie fortuitement par les organisateurs. C’est la journée internationale des droits de l’homme. Comme quoi, toutes les occasions sont bonnes pour exercer son droit.  

Amaynut pour Tamurt