Bougie / la population se plaint des coupures de courant

2

BOUGIE (Tamurt) – Après les pannes d’eau, c’est au tour de celles du courant électrique de pousser la population à se plaindre des coupures récurrentes de courant. Cette fois, c’est de Tazmalt qu’est lancé le SOS pour interpeller les autorités en charge du secteur de l’électricité.

C’est pratiquement tous les jours que les foyers de Tazmalt et des communes voisines sont privées de courant électrique.Ces coupures répétées engendrent des pertes aux commerçants et aux autres citoyens qui se retrouvent avec des appareils électroménagers endommagées. Les autorités en charge du secteur, pour s’en laver les mains, avancent l’argument selon lequel des oppositions citoyennes auraient bloqué le projet de renforcement du réseau électrique au niveau de cette région.

À Barbacha, ce sont les habitants d’Iremane, village d’Ait Sidi Ali, qui font face à une obscurité totale dès leur sortie de maison pour une partie de dominos ou autre en ces soirées ramadhanèsques.En effet, l’éclairage public n’est pas fonctionnel pour une histoire de défectuosité des contacteurs.

Ne prenant jamais en considération les préoccupations des citoyens, les autorités locales n’ont aucune intention de lever le tout petit doigt pour permettre aux centaines de familles qui y habitent de circuler la nuit, à la lumière des lampadaires.

Certainement, au même titre que ceux de Tazmalt, les villageois d’Ait Sidi Ali resteront dans le noir jusqu’au jour où ils en auront marre et barricaderont la route. Ce jour là, les autorités se déplaceront pour tenter de calmer les esprits et de régler le problème. Comme d’habitude !

Amaynut