Bougie – La route, une hécatombe

0

Un homme, âgé de 38 ans, natif de Kherrata, cadre des services du cadastre de la wilaya, a perdu la vie en compagnie de sa femme, 33 ans, de son fils de 11 ans et de sa fille de 9 ans alors que son autre bébé âgé de moins d’une année et demie a été admis aux soins intensifs au niveau de l’hôpital de la localité, lors du dérapage de son véhicule de type Peugeot 206, le lundi matin aux environs de 5 h 30 du matin à hauteur de l’Hôtel « Sahel » d’Aokas.

La veille ce fut un autre jeune homme, âgé d’une trentaine d’années, qui avait perdu la vie dans un accident survenu à proximité du village agricole de Maghra, dans la commune de Boukhelifa.

Cinq morts durant les trois premières journées de la deuxième décade d’août et une trentaine de blessés engendrés par une vingtaine d’accidents est le bilan des pompiers. La route, cette hécatombe, ne cesse de tuer. Outre les accidents de circulation dont la majorité sont dus au non-respect du code de la route, il faut rajouter à ce bilan macabre, le décès par noyade d’un jeune batnéen à la plage des falaises, à l’Est de la wilaya de Bougie.

Amaynut

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici