Bougie – Les étudiants en sciences infirmières et les vétérinaires en grève

0

A Bougie, la neige et le vent galcial de cet hiver sont associés au vent de la protestation. Les fonctionnaires de la direction des œuvres universitaires de l’université Abderrahmane Mira de Bougie poursuivent leur mouvement de protestation en observant, à l’appel de leur syndicat SNAPAP, une autre grève de 4 jours dès ce lundi pour, non seulement demander une revalorisation de leurs salaires et l’intégration des contractuels, mais aussi pour exiger une liberté syndicale après notamment qu’une dizaine de leurs cadres syndicaux aient été estés en justice par l’employeur.
Les étudiants préparant la licence en sciences infirmières de la faculté de médecine sont aussi entrés en grève pour demander une multiplication des spécialités de cette nouvelle filière et la possibilité de continuer les études pour l’obtention du master et du doctorat du moment que celle-ci fait partie du système LMD.
D’ailleurs bizarrement, ces étudiants poursuivent la même formation que ceux de l’école paramédicale dont le diplôme obtenu est technicien de la santé alors que ces universitaires auront une licence qui ne servira, dans leur vie active, qu’à prodiguer des soins médicaux au même titre que les premiers cités.
De leur côté, les vétérinaires ont entamé une grève de trois jours pour demander de meilleures conditions de travail. Pour accomplir au mieux leur mission, ils doivent être pourvus de moyens nécessaires ceci dans le cadre d’une assurance qualité que préconise la tutelle sans en prévoir le minimum, à savoir les tenues de travail adéquates, les véhicules pour les déplacements et autres outils de travail.

Amaynut