Bougie – Pour exiger de meilleures conditions de vie, la population multiplie les protestations

1

Les habitants d’un quartier d’Akbou ont assiégé, ce lundi, la maire de la localité pour exiger la régularisation de la situation foncière de leurs habitations, très vétustes au demeurant.

Des certificats de conformité sont nécessaires pour entamer des travaux de réalisation de nouvelles demeures sur le site. Outre cette demande, les protestataires demandent, également, la réalisation, au niveau de leur cité, d’une unité de soins.

Dans la même matinée, ce sont leurs concitoyens des autres quartiers qui ont observé un sit in devant le siège de la wilaya pour demander l’achèvement des 50 logements sociaux entamés depuis une décennie déjà.

La veille, les mairies d’Ait Mellikeche et d’Ait Djellil ont été assiégées par les populations locales. Pour Ait Mellikeche, ce sont les habitants du village de M’sana qui ont protesté contre leurs mauvaises conditions de vie. Ils demandent l’adduction en eau potable, la réalisation d’un réseau d’assainissement, la réhabilitation des routes et l’internet pour le village. À Ait Djellil, ce sont les parents d’élèves qui revendiquent la construction d’un lycée dans leur commune. Leurs enfants sont, effectivement, scolarisés dans les lycées des communes voisines d’Amizour et El Kseur.

La protestation via la descente dans la rue est devenue, depuis quelques temps, monnaie courante en Kabylie.

De Bougie, Amaynut.info