Bgayet : sit-in devant le siège de la daira d’Aokas

0
siège daira d'Aokas
siège daira Aokas

KABYLIE (TAMURT) – Des centaines de citoyens ont observé un sit-in de protestation devant le siège de la daira d’Aokas, ce jeudi 6 février, pour dénoncer énergiquement la décision prise par la cheffe de daïra de sanctionner les travailleurs qui prennent part aux marches du chef-lieu de wilaya de Bgayet dénonçant le système politique qui dirige l’Algérie.

L’appel lancé, cette semaine, pour l’observation d’un rassemblement de protestation devant le siège de la daira d’Aokas, wilaya de Bgayet, pour la journée de jeudi février 2020, a eu un écho retentissant. Ils étaient très nombreux à prendre part à ce regroupement de protestation. Les travailleurs de la daira d’Aokas ont également été soutenus par plusieurs organisations socioprofessionnelles, syndicales et des associations. C’est à 8 heures du matin que les protestataires ont commencé à se regrouper devant le siège de la daïra d’Aokas.

Les rangs des manifestants n’ont pas cessé grossir au fur et à mesure. Munis de plusieurs pancartes, les protestataires ont brandi des slogans dénonçant l’attitude de la cheffe de daira d’Aokas qui dénie aux travailleurs le droit à la grève et à la manifestation pacifiques. Les manifestantes et le manifestants ayant pris part au sit-in devant le siège de la daira d’Aokas ont dénoncé le fait que les travailleurs ayant pris part aux marches de mardi au chef chef-lieu de wilaya ont été « punis » avec des ponctions sur leurs salaires décidées arbitrairement par la représentante du pouvoir algérien dans la localité.

Selon eux, c’est une manière qu’a trouvée cette responsable afin de pousser les travailleuses et les travailleurs en question à renoncer de prendre part aux manifestations en question. Mais ces derniers ont profité de l’action de protestation d’hier pour réitérer leur détermination à ne pas courber l’échine et à persévérer sur la même voie. Les manifestants ont aussi exigé le départ de la cheffe de daira mise e cause.

Tarik Haddouche

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici