Bougie – Tension sur le gaz et coupures de routes

0

Après plus de dix jours depuis le début des intempéries, la situation ne semble pas s’améliorer pour les citoyens à Bougie. La tension sur le gaz butane s’accentue au fil des jours et des routes sont coupées quotidiennement par les citoyens pour crier leur désarroi qui ne fait que perdurer.

Rien que pour la journée de ce Mercredi, plusieurs blocages de route ont eu lieu. Après Bir Eslam ou la population a procédé à la fermeture de la RN12 pour réclamer du Gaz, ce sont les habitants de Darguina à une cinquantaine de Km de Bougie et d’El Meghra à la sortir Est du chef lieu de Bougie qui ont fermé la RN9 pendant plusieurs heures pour la même raison.

En effet, les moyens engagés par les pouvoir publics pour le ravitaillement de la population en bonbonnes de Gaz étant très limités, des fils interminables se constituent jours et nuits dans les différentes stations de Naftal de la Wilaya. Des citoyens ont témoigné avoir passé 24 heures dans une station Naftal à attendre que le fameux camion arrive. Il arrive souvent que des altercations éclatent entre citoyens au bout de leurs nerfs. Aussi parfois la situation devient si intenable que cela tourne à l’émeute comme cela a été le cas récemment à Souk El Tenine. Une situation qui par ailleurs a profité à certains spéculateurs sans scrupules qui cèdent des bonbonnes de Gaz à 1200Da.

En face de cette situation, les pouvoirs publics en panne d’idées semblent en marge des préoccupations des populations livrées à elle-même. La preuve est donnée hier à El meghra par la gendarmerie nationale, qui s’est adonnée à une chasse aux couples.

Au moment où des citoyens lancent des appels de détresses et au lieu que les services de sécurité se mobilisent jours et nuits, ils n’ont pas trouvé mieux que de jouer « les pasdarans ».

Meziane T.