Bougie : Une ministre algérienne menace les associations de dissolution

12

BOUGIE  (Tamurt) – En visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Bougie, la ministre algérienne de la solidarité, de la famille et de la condition de la femme, Mounia Meslem Si Amer, a menacé de dissolution les associations locales dont l’activité reste peu visible ou sans grand impact dans la wilaya .

« Nous serons plus regardants et plus exigeants », a-t-elle prévenu à l’adresse des associations déjà au bord de l’asphyxie financières. La ministre a menacé encore que désormais, les aides bénéficieront seulement à celles qui activent », mettant dans l’obligation d’activer les associations déjà inexistantes sur le terrain faute de subvention de la part du pouvoir central.

Au cours de cette visite, la ministre qui s’est rendue à Souk El Tenine, a jugé que le coup de réalisation du centre psychopédagogique pour enfants inadaptés mentaux, estimé à l’ordre de 171 millions DA, est excessif, et ce, en dépit de la qualité fonctionnelle et architecturale de la construction. Le pouvoir algérien ne cesse de prendre des mesures d’austérité et rétrécir le financement des projets EN Kabylie sous le couvert de la chute des prix du pétrole.

Hakim Tazrourt