Bilan de l’année 2017 : Elle s’achève avec la reconnaissance de Yennayer

2
Année 2017

TAMZGHA (Tamurt) – Après la reconnaissance officielle de la langue Tamazight dans la constitution algérienne, Yennayer vient d’être institutionnalisé journée chômée et payée en Algérie. Cela n’a pas été un cadeau mais un acquis suite au combat mené, depuis plusieurs années, par les amazighs en général et les kabyles en particulier.

 Au début de l’année, deux kabyles figuraient parmi les victimes de la fusillade du Québec. Entre autres faits obscures, les multiples arrestations des cadres du mouvement indépendantiste kabyle. La naissance de l’union pour une république kabyle (URK) a fait  bouger les services de sécurité qui ont enclenché leur machine. La grandiose manifestation organisée, sans la participation des partis politiques dit kabyles, par le mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie (MAK) à l’occasion de la célébration du 20 avril a, également, fait trembler le pouvoir.  Suite au refus des députés du pouvoir d’accorder une enveloppe financière pour la promotion de la langue Tamazight, les lycéens sont descendus dans la rue à travers toutes les localités de la Kabylie y compris chez les chaouis. Docteur Fekhar et Abdellah Benabdellah ont été condamnés à des peines de prison ferme et avec sursis puis ils ont bénéficié de la liberté. Le maire de Boudjima a été interpellé après avoir autorisé l’animation de deux galas par Zedek Mouloud et Oulahlou.

Dans le volet culturel,  Massa Bouchafa, Boudjemââ Agraw, Boubekeur Kherraz, Arezki Methia et d’autres artistes de renom ont animé plusieurs soirées à Bougie Ville. Mais c’est le café littéraire de la station balnéaire d’Aokas qui a ravi la vedette en imposant au pouvoir la tenue, sans demander d’autorisation, de conférences au centre culturel de la localité. Mais cela n’a pu se faire qu’après des émeutes avec  les policiers qui se sont soldées par plusieurs blessés dans les deux camps. La quinzième édition du festival de la poésie d’expression amazighe d’Ait Smail et le festival de la chanson amazighe de Bougie ont été, comme d’habitude, une réussite totale. Plusieurs autres événements ont marqué la vie des populations amazighes.

Amaynut