Bouaziz Aït Chebib à BRTV : « il ne faut pas avoir peur de la pluralité des idées »

25
Bouaziz sur brtv

KABYLIE (Tamurt) – L’ancien président du MAK, Bouazziz Aït Chebib, est intervenu hier sur les ondes de la BRTV. A la question de sonder son avis sur la création du RPK, Bouazziz  a affirmé qu’il ne « fraut pas avoir peur de la pluralité politique. Nous les Kabyles on a toujours vécu dans une atmosphère de démocratie ».

Plus loin, Bouazziz a exhorté les Kabyle de ne pas tomber dans « l’erreur des querelles stériles entre le FFS et le RCD des années 1990 ».  L’ancien président du MAK, qui active toujours sur le terrain, espère ne pas « tomber dans des campagnes d’insultes et de dénigrements ». « La solutions pour le peuple kabyles est la communication. On doit discuter et communiquer pour trouver la solution à nos problèmes », conseille Bouazziz qui s’est référé aux citations des sages intellectuels kabyles, notamment Cheikh Mouhand Oulhocine et  Mouloud Mammeri.

«  Le dernier mot reviendra au peuple kabyle et c’est à lui de décider sur son avenir. Nous respectons énormément le choix de notre peuple », expliqua Bouazziz Aït Chebib, dans un kabyle littéraire. Il joutera que « l’union des tous les Kabyles est plus que nécessaire ». «  Je suis né militant et j’étais enseignant de Tmazight à l’âge de 17 ans. Je reste militant dans l’union et le respect et chacun a son droit de donner son avis. Le triomphe est dans le sillage de la démocratie », fera rappeler encore une fois Bouaziz.

Ravah Amokrane