Bouaziz Aït Chebib : « Si on voulait des privilèges, on aurait adhéré au FLN ou au RND »

13

KABYLIE (Tamurt) – Le premier responsable du MAK , Bouaziz Aït Chebib, a tenu à affirmer, dans une longue vidéo, que le combat pour la libération de la Kabylie continue.  « Notre combat est perpétuel et éternel et nous ne reculerons jamais. Je compte toujours sur les militants du MAK qui ont préservé et ont sauvé la Kabylie », dira Bouaziz, avec son kabyle académique.

« Si nous étions des opportunistes et qu’on voulait des places, on aurait adhéré au FLN ou au RND », fera-t-il remarquer. Concernant les propositions du régime algérien pour négocier avec le MAK, Bouaziz dira que « certaines personnes lui ont fait directement des propositions et d’autres indirectement. J’ai averti les militants et Ferhat Mehenni que d’éventuels contacts seront entamés avec le pouvoir, mais, seulement, avec l’aval du MAK. Et c’est au congrès national kabyle de décider. On est un mouvement démocratique et crédible », dira Bouaziz Aït Chebib.

Ce dernier, dira qu’il est nullement intéressé de prendre le pouvoir une fois la Kabylie liberée. «  Je rentre chez moi pour me reposer une fois les kabyles libres », dira-t-il pour la énième fois, tout en niant l’existence de quelconques divergences au sein du MAK. «  Ceux qui vont gouverner seront choisis par les kabyles démocratiquement », ajouta-t-il. « Ceux qui colportent des rumeurs se trompent. La Kabylie est unie », dira Bouaziz. « Il n’existe aucun problème entre Bouaziz et Ferhat Mehenni. Chacun, d’entre nous, assume sa tâche avec respect et dans une coordination parfaite », précisa Bouaziz, pour mettre fin, une fois pour toutes, aux multiples rumeurs  et surtout pour rassurer le peuple kabyle.

Lounès B