Boumediene aux abords du Nil durant la guerre de libération !

18
Boumediene

ALGERIE (Tamurt) – Les gens font la guerre les autres gouvernent, disent les historiens. L’Algérie n’a pas échappé à cette logique politique. Cette photo qui illustre le criminel Boukherouba, alias Boumediene, couler des jours paisibles au Caire, aux abords du Nil plus exactement, au moment même où les kabyles et les Chaouis tombaient comme des mouches sous les bombardements et les balles de l’armée Française pour libérer toute l’Algérie.

Inconnus durant toute la durée de la guerre de 1954-1962, Boukherouba et les autres éléments du clan de Oujda ont passé toutes ces années à préparer la prise du pouvoir après l’indépendance. Boumediene n’a jamais tiré aucune balle durant toute la guerre et n’a joué aucun rôle positif dans aucun domaine. Les historiens se demandent d’ailleurs d’où le clan d’Oujda a pu acquérir des chars et rentrer sur Alger pour prendre le pouvoir de force, après avoir marché sur plus de 12000 cadavres au cours de leur longue marche d’Oujda à Alger.

Pis encore, durant la guerre, le clan de Boumediene a liquidé physiquement les vrais dirigeants de la guerre, plus particulièrement les kabyles. Ils ont tué, en effet, Amirouche et Aabane Ramdhane. Le reste de leur sale besogne, ils l’ont achevé après l’indépendance en liquidant Krim Blekacem, Khider et autres. La suite tout le monde la connaît. Les adeptes de ce dictateur veulent nous faire même croire que Boumediene n’a laissé derrière lui aucune fortune, alors que le nombre de milliards qui reposent dans des banques américaines au nom de sa femme sont incalculables.

Lounès B