Boumediene possédait un compte dans une banque à New-York

3
Boumediene

ALGÉRIE (Tamurt) – Contrairement à ce que le régime laisse penser, Boukharouba,alias Boumediene, était un bourgeois et il possédait une fortune que personne ne peut estimer. Selon plusieurs titres de la presse arabe, il avait au moins deux comptes à l’étranger, dont un dans une banque juive à New-York.

L’information a été donnée par des journaux Égyptiens depuis le début des années 1980. Elle n’a jamais été niée par sa veuve, Anissa Boumediene, qui a hérité de cette fortune. Personne d’autre, des adeptes du tyran d’Alger, n’a démenti cette information. Les jours que coule Anissa Boumediene, grâce à ses biens immobiliers dans le monde entier, confirme que Boumediene n’était pas un enfant de prolétariat comme le pensent beaucoup d’algériens. Il était bourgeois au même titre que tous les décideurs et hauts militaires Algériens.

On entend souvent dire que Boumediene n’avait que 1600 dinars dans son compte au lendemain de sa mort. C’était vrai, mais juste dans le compte bancaire d’Alger et pas de celui de New-York. Pourquoi Anissa Boumediene n’a jamais réfuté cette information? Elle mène une vie d’une princesse avec les membres de sa famille. Le tyran d’Alger qui a confisqué l’indépendance Algérienne n’est qu’un voleur comme Bouteflika et autres.

Ravah Amokrane 

3 COMMENTAIRES

  1. Je me rappel quand son mari nous disait: qu’il préfère manger de la terre en Algérie que d’y aller vivre en France er maintenant sa femme traine dans les galeries d’art à Paris, ils n’ont aucune dignité !!!

  2. Beaucoup d arabes algériens pensent que cette information sur la fortune de Boumèdiene était fausse. Ils adulaient ce tyran tellement quand quand surtout quand cela vient d’un journal non arabe. Mais fort heureusement, c’est venu d’un journal égyptien, donc personne ne mettre en doute la source de ce journal. Vous savez que les Égyptiens pour les Arabophones algériens, ce sont leurs maitres à penser. C’est comme Hadj Messali qui écoutait comme un prophète, son maitre a penser le Baron Areslan, un druse libanais. C’est ce dernier qui l’avait convaincu d’arrimer le bateau « Algérie » a l’arabo-islamisme.

  3. Bravo
    Merci pour l’info
    Il faut nous citer les biens de Boumediene les comptes et sur quelle banque
    Cordialement

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici