Bouzguène : Le cri de détresse des insuffisants rénaux

0

Les insuffisants rénaux de la localité de Bouzeguène, 60 km à l’est de Tizi Ouzou, qui sont au nombre de 31, dont 6 femmes, sont laissés- pour-compte.
Ils souffrent le martyre devant l’inexistence d’un centre d’hémodialyse au centre de santé de leur localité.

Dans une missive envoyée à l’APW de Tizi Ouzou, suivie d’une pétition signée par tous les patients, les insuffisants rénaux réclament la concrétisation des promesses tenues récemment par le ministre de la santé qui consistent en l’aménagement d’une salle en centre de soins.
La salle devait être dotée de 12 générateurs pour effectuer les épurations du sang aux malades. Mais depuis, point de salle. Ce n’était en fait que des promesses en l’air.

Personne ne se soucie des souffrances des insuffisants rénaux de la commune de Bouzeguène, comme dans d’autres d’ailleurs. Ces derniers sont obligés de se déplacer jusqu’à la ville d’Azeffoun pour leurs soins hebdomadaires. Un calvaire qui leur envenime la vie.

Nadia Iflis