Cacophonie à l’APW de Bougie

0
APW Bougie
Cacophonie à l’APW de Bougie

BOUGIE ( Tamurt.info ) -Ayant convoqué une session extraordinaire pour le mercredi afin de mettre son assemblée en conformité aux textes et règlements, le président de l’APW de Bougie a été contraint, encore une nouvelle fois, de lever la séance quelques minutes seulement après son ouverture.

Dès l’annonce de l’ordre du jour, les élus de l’opposition ont exigé, du président, l’installation des élus désignés, lors d’une réunion restreinte qu’ils avaient tenue le mois passé en présence d’un huissier de justice, aux postes de vice-présidents de l’APW. Retour ligne automatique
Ce dernier refusera en faisant valoir un texte de loi qui stipule que c’est au président de choisir ses vice-présidents.

Une cacophonie s’en est suivie et on a failli en arriver aux mains. Des élus des deux clans, majorité et minorité, ont haussé le ton et tout a failli dégénérer.

Ayant perdu la majorité depuis la formation d’une coalition entre les élus du FLN, du RCD et des dissidents du FFS ayant rejoint le forum socialiste de Khaled Tazaghart, ex-secrétaire fédéral du FFS de Bougie, le FFS ne sait plus où donner de la tête.

Multipliant les tractations avec des élus du RND et la direction nationale du FLN, le président de l’APW (FFS) de Bougie n’arrive pas à reprendre sa majorité et fait, par conséquent, dans la fuite en avant en refusant d’accepter de cohabiter avec un exécutif et des présidents de commissions issus de l’opposition.

Dans une déclaration rendue publique, juste après la suspension de la session de l’APW, les opposants dénoncent « la foire orchestrée pour faire annuler la séance » laquelle discrédite et humilie les élus du FFS qui ne peuvent plus se targuer du respect de la volonté populaire et du choix de la majorité.

De Bougie, Amaynut.info