Les jeunes aokassiens en Guinée équatoriale

0
CAN
Les jeunes aokassiens investissent la Guinée équatoriale

MALABO (Tamurt) – La phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations qui se déroule actuellement en Guinée équatoriale a fait découvrir aux kabyles que plusieurs de leurs compatriotes s’y sont installés, depuis plusieurs années, pour fuir le chômage algérien.

Cette nouvelle émigration de jeunes kabyles, après celle qui les a menés en France puis au Canada, confirme l’isolement de la Kabylie dans le développement, soit, de facto, l’absence de création de l’emploi.

Tous universitaires, ils sont près d’une centaine de jeunes de la coquette station balnéaire d’Aokas à avoir choisi la Guinée Equatoriale, dans leur majorité, la Gambie et le Sénégal pour d’autres afin de trouver cet emploi devenu très rare en Kabylie.

Ils activent dans tous les secteurs mais celui du bâtiment est le plus prisé par rapport à leurs diplômes certainement. D’ailleurs le stade où évolue l’équipe algérienne a eu un aokassien comme conducteur des travaux lors de sa réalisation. Il y a également ceux qui ont opté pour les sociétés pétrolières et autres.

Seule leur Kabylie indépendante pourra leur offrir des emplois en fonction de leurs diplômes car le pouvoir raciste d’Alger favorise les autres régions au détriment de la Kabylie belle et rebelle.

De Bougie, Amaynut.info