Candidat du MPA à Alger : Idir Benyounes ne sera pas député

3
Idir Benyounes

ALGÉRIE (Tamurt) – Le Mouvement populaire algérien de Amara Benyounes, ancien numéro deux du RCD et ancien ministre de Bouteflika n’a réussi à obtenir aucun siège dans la capitale Alger ni à Tizi-Ouzou, pourtant région natale du chef du parti. A Alger, en dépit d’énormes moyens mis en branle par Amara Benyounes, sa liste est sortie perdante de ce scrutin.

Une liste où Amara Benyounes avait imposé son frère Idir Benyounes, Directeur de publication du journal « La dépêche de Kabylie ». Ce dernier a été placé, de force par son frère, tête de liste du MPA dans la capitale en dépit d’une vague de protestation inédite ayant ébranlé le parti à la désignation d’Idir Benyounes pour piloter la liste en question. Alors que les pronostics avait donné l’élection de Idir Benyounes comme étant presqu’acquise d’avance, le jour de la proclamation des résultats a montré le contraire. Le journaliste n’a pas pu obtenir le nombre de voix nécessaire pour siéger à l’APN. Même dans la commune d’Alger-centre où le maire est un militant du MPA, à savoir Hakim Bettache, le parti de Amara Benyounes n’a pu récolter que des miettes en terme de voix, a-t-on appris.

Dans la wilaya de Tizi-Ouzou aussi, le MPA a échoué à avoir ne serait-ce qu’un seul siège alors que des candidats indépendants comme Nordine Ait Hamouda et Belkacem Benbelkacem ont réussi à être élus. Malgré ces mauvaises surprises pour le MPA et surtout pour Amara Benyounes, ce dernier pourra tout de même se réconforter et de fort belle manière car le MPA a réussi à surclasser le RCD dans le score national. Le MPA a obtenu 13 sièges à l’APN contre 9 seulement pour le parti de Saïd Sadi. Pour qui connait l’animosité qui existe entre Amara Benyounes et Saïd Sadi, depuis leur divorce, le fait que le MPA ait plus de sièges à l’APN que le RCD vaut son pesant d’or pour … Amara Benyounes.

Tahar Khellaf

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici