Candidats à la présidentielle algérienne : Engouement sans précédent

3

ALGERIE (Tamurt) – Il y aura, apparemment, plusieurs lièvres lors des présidentielles algériennes qui auront lieu lez 18 avril prochain. Une semaine seulement après l’annonce de la date du scrutin, plus d’une soixantaine de lettres d’intention ont été déposées au ministère de l’intérieur, indiquent les services de ce ministère.

Une dizaine de lettres émanent des partis politiques alors que les autres ont été déposées par des candidats indépendants. De l’ancien clown politique, Rabah Bencherif, ancien président d’une formation politique qui n’a pas fait long feu, au simple citoyen qui se dit concepteur d’un avion naturel, tout le monde veut être candidat aux présidentielles. Il est vrai que la longue absence de Bouteflika alors que son salaire lui est versé mensuellement et que la gestion du pays se fait le plus normalement, encourage n’importe quel énergumène à postuler à la présidence de la république algérienne. La fonction a été banalisée.

Au rythme où sont retirés les formulaires du ministère de l’intérieur, d’ici la date de dépôt, l’Algérie risque d’enregistrer plus d’une centaine de candidats à la candidature. Car pour être officiellement candidat indépendant, il faut recueillir six cent parrainages d’élus ou 60.000 signatures d’électeurs. Chose pas du tout facile.

Amaynut pour Tamurt

3 COMMENTAIRES

  1. Drôles d’élections … jouées d’avance ! Des (pseudo) élections pour satisfaire les adoubeurs et soutiens Occidentaux de la Junte militaro-mafieuse

    Comme à l’accoutumée, le prochain locataire d’El Mouradia, est déjà choisi par les généraux décideurs, les Maitres de la sinistre SM-DRS-DSS, cette « organisation
    criminelle et mafieuse », telle la Gestapo hitlérienne, qui décide de tout, et commande tout…

    Ce sera un Président pour la forme, qui ne présidera pas, ne décidera pas…. Le Pouvoir réel, le vrai pouvoir est toujours aux mains de ces Généraux sanguinaires et prédateurs…. Qui avancent masqués, n’assument pas, agissent à l’ombre, tuent, massacrent, emprisonnent, torturent… Ce sont eux qui font tout, nomment qui ils veulent, révoquent à tout moment, divisent, isolent, fragmentent, fractionnent les mouvements contestataires et protestataires….

    ILS REFUSENT DE SE RESOUDRE A LACHER LES RENES DU POUVOIR… Car ils : -se considèrent comme les propriétaires uniques et exclusifs de ce (malheureux) pays…. – ont volés des centaines de milliards (…), – ont tué des centaines de milliers de citoyens …. Et savent bien qu’ils sont coupables, responsables et passables devant les Tribunaux internationaux.

    D’où leur fuite en avant, jouent le pourrissement de la situation, l’exacerbation des problèmes, l’acharnement, la répression, l’autoritarisme …..

    LA CARTE D’UN DIPLOMATE d’ENVERGURE : Les tout puissants Maitres du DRS, les vrais décideurs en l’occurrence, comme 1999, misent sur un Ancien Ministre des Affaires étrangères (comme Boutef) ou un Ambassadeur qui avait servi dans les grandes capitales occidentales (Washington, Londres, Ottawa/Montréal, Berlin, Paris), qui dispose d’un grand « carnet » d’adresses et notes, bien introduit dans le « sérail diplomatique international », et qui est donc en mesure plaider en faveur des Généraux qui l’ont adoubé et intronisé (pour la forme)…. Les noms de L. Brahimi et Samy Djazairi (dans la la lignée de L’Emir), qui avait déjà donné des gages de bonne volonté au Grand Gendarme Américain en disant qu’il était prêt à se rendre utile pour l’Etat colonial d’Israël (le 50 Etat Américain)…. Ce qui permettra à la Junte militaire d’Alger de prétendre réussir son « arrimage dans l’Orbite américaine / américano-israélo-occidentale »…

    POURQUOI LES GENERAUX ONT-ILS GARDE BOUTEF ou QUAND LES CRIMINELS et MAFIEUX VEULENT  » S’HUMANISER  » ! La question est souvent posée, mais aucune réponse plausible n’a été formulée à présent. Mais alors, pourquoi ces « vrais décideurs » que sont les Généraux criminels et mafieux, assassins et prédateurs ont-il gardé Boutef’ le malade, l’invalide, l’infirme, sénile, immobile, qui ne préside pas, ne décide de rien , ne gouverne pas, ne commande pas, ne se lave même pas, ne parvient même pas à accomplir son ablution (ludu) ?
    En vérité, il y a là un grand coup de comm’, un message soft (!), qui consiste à rendre HUMAINS, COMPATISSANTS, TOLÈRANTS … ces Généraux sanguinaires et prédateurs qui sont les décideurs réels, les vrais détenteurs du pouvoir que sont les Maîtres du DRS, et certains Généraux de l’État-major en l’occurrence ….

    Un coup à l’Américaine, à la Roosevelt’ienne ! Dans les séries américaines, très souvent, la police et l’armée sont ‘ humanisées ‘ , des liaisons sentimentales, des histoires d’amour, et des couples se forment…. C’est fait sciemment et insidieusement pour ‘ humaniser ‘ ces institutions pourtant réputées pour leur violences racistes, xénophobes……. C’est presque un rituel, dans tous les films Hollywood (très lié au Pentagone et à la CIA) …

  2. Le candidat principal et les lièvres qui courent pour lui

    Le candidat principal est celui choisi par le conclave des Généraux décideurs, en l’occurrence les Maitres de la SM-DRS-DSS, et qui passera de force. Sa carte sera vendue aux Puissances occidentales, « tutrices », celles qui adoubent et soutiennent
    la Junte militaro-mafieuse. C’est probablement un Ancien Ministre des Affaires
    étrangères (comme Boutef’ en 1999) ou un Ambassadeur d’envergure, celui qui avait servi à Washington, ouLondres, ou Montréal, ou Berlin, ou Paris… et qui est bien introduit dans le sérail diplomatique international, portant alors un grand Carnet de bonnes adresses, des Personnalités influentes, des Lobbyistes, Maitres-espions, etc. Quelqu’un qui va plaider en faveur des Généraux mafieux et criminels qui l’ont adoubé, pour leur épargner les Tribunaux internationaux pour les crimes de masses qu’ils ont commis durant la « Guerre interne / Stratégie de la tension »
    (1991-2019) qui continue (à basse intensité…

    Dès lors, on peut supputer sur deux personnalités : L. Brahimi, Ancien Ministre, Ancien
    Ambassadeur, Ancien Vice-Président de l’ONU, ou S. Djazairi, Ancien Ambassadeur, issu de la descendance de l’Emir Abdelkader, avec un atout pour ce dernier, car celui-ci avait déclaré qu’il était « disposé à se rende utile pour l’Etat d’Israël », ce qui arrange bien l’Occident, mais aussi les Généraux, eux qui font tout pour réussir « l’arrimage » de le Pouvoir militaro-mafieux dans l’Orbite Américano-israélo-occidentale », nouent depuis longtemps déjà des contacts réels (mais discrets) avec le Gendarme américain/israélien au Proche-Orient, et y envoient leurs complices de faux-opposants parader à Tel Aviv …. P.S : A propos de Samy Djazairi, petit-fils de l’Emir Abdelkader, il faut rappeler que l’arrière-petit-fils de l’Emir, Abderrazak Abdelkader, sioniste déclaré, pro-israélien, communiste, est enterré dans un cimetière israélien

    Et la Dictature militaro-mafieuse continue ! Le parcours de la violence est encore long, et donc le changement radical très loin…..

  3. Outre le « décrémage des candidatures en amont, comme par exemple le nombre de signatures que le candidat doit rassembler dans 25 départements, ce qui pour un simple citoyen est chose pas facile, meme le FFS n’est que dans quelques régions Kabyles- adméttons qu’il y ait un Kabyle intéressé à la brizidance, comme Saadi par exemple il y aura toujours le filtre culturel, qui fait qu’un arabe ne vote jamais un Kabyle, meme par erreur. On multiplie les candidats en aval, pour atomiser l’électorat pour faire gagner un des militaires..

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici