Ce que le pouvoir algérien ne dira jamais sur le crash de l’avion à Boufarik

24
crash d'un avion militaire algérien
crash d'un avion militaire algérien

ALGERIE (Tamurt) – L’avion qui a fait un crash à Boufarik, causant la mort de plus de 257 personnes, assurait en réalité la liaison entre Alger et les camps de réfugiés de Tindouf et le quartier général du Polisario. Une information que les autorités algériennes dissimulent pour le moment. D’ailleurs, parmi les victimes, 27 sont des Marocains, que l’Algérie appelle « arabes Sahraouis ».

les militaires qui sont morts das ce crash sont pour la plupart chargés de sécuriser les camps des réfugiés de Tindouf. Le régime algérien ne veut pas communiquer ces détails car il sait bien qu’il finance le Polisario et c’est à cause de ces camps de réfugiés que les victimes ont laissé leurs vies à Boufarik dans un avion qui date des années 1960. C’est depuis 1975 que l’Algérie finance toute une armée rien que pour déstabiliser le Maroc.

Les autorités algériennes craignent que le peuple se révolte cotre le financemet du Polisario en cette période de vaches maigres en plus de la pertes de plus de 230 soldats algériens pour la cause du Polisario. Une cause, inutile, inconnue, perdue dès le départ et qui est à vrai dire même pas une cause, ce n’est qu’un conflit que Boumdiène a légué aux Algériens.

Ravah Amokrane