Célébration de Yennayer à Mulhouse ( France) – Ni religieux, ni politique

1

Le nouvel an berbère, Yennayer, continue à être célébré par la diaspora kabyle un peu partout en Europe et en Amérique du nord. C’est ainsi que le nouvel an amazigh a été célébré dimanche 20 janvier 2013 à Mulhouse. Cette fête, ni religieuse ni politique, se définit comme une manifestation hautement symbolique, culturelle et identitaire. Elle représente ce qui fonde le berceau d’une culture plusieurs fois millénaire. Longtemps discrédité, Yennayer est aujourd’hui mis au goût du jour par tous les Berbères à travers le monde. Il pointe la singularité de tout un peuple qui tente de se réapproprier ses traditions qui lui sont propres avec fierté et conviction.
Jeunes, très jeunes, de tous les âges, seuls ou en famille ou encore entre amis, les plus courageux se sont déplacés pour célébrer Yennayer, malgré les conditions météo difficiles. Carte blanche a été donnée à Malik Belili, qui par la magie de la musique a su réchauffer la salle. Le public a largement été récompensé par la prestation de l’artiste qui a assuré les festivités dans une ambiance chaleureuse et fraternelle.
La troupe de danse Tanina s’est aussi mêlée à la fête. Le froid vif de l’extérieur contrastait avec la chaleur venue des cœurs. La ville de Mulhouse, par l’intermédiaire des élus locaux présents dans la salle, a présenté ses vœux 2013 et 2963 aux franco-berbères. Belle marque de reconnaissance.
Louisa D.