Célébration de Yennayer : Le MAK dérange à Ouzellaguen

16

BOUGIE (Tamurt) – Organisée dans le cadre de la célébration de Yennayer, par une association culturelle, dont le militant de la cause berbère Tahar Iberraken en est l’un des animateurs, la rencontre qui devait regrouper, ce samedi 11 janvier à Ouzellaguen, le chargé de la promotion de la culture et de la langue kabyles du Mouvement pour l’Autodétermination pour la Kabylie (MAK), Razik Zouaoui, le berbériste et romancier Rachid Ali Yahia et l’ancien berbériste et algérianiste Hacen Hireche, pour un débat contradictoire, a été annulée à la demande de ce dernier.

En effet, selon l’un des organisateurs, la présence du cadre du MAK serait indésirable par le dit sieur qui aurait une dent contre le mouvement autonomiste.

Cette volte-face ne peut en aucun cas amoindrir le Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie lequel enregistre un grand nombre d’adhésion à sa cause.

Les récentes déclarations du grand chanteur kabyle Idir en sont la meilleure preuve. Le MAK est sur le point de faire aboutir ses idéaux n’en déplaise à ses détracteurs.

Amaynut