Célébration du 20 avril à Constantine par les Chawis

0
Cirta tombeau du Roi amazigh Massinissa
Cirta tombeau du Roi amazigh Massinissa

CONSTANTINE (Tamurt) – Plusieurs centaines de nos frères chawis sont sorties hier dans la rue pour fête le printemps berbère et dénoncer la mascarade de capitale de la culture Arabe. 

A l’occasion du 20 avril, des jeunes amazighs, Chawis, ont fait le déplacement à Constantine, nonpas pour participer à la mascarade « Constantine capitale de la culture arabe », décrétée par le pouvoir algérien à quelques jours de la célébration du printemps 80, mais pour dénoncer haut et fort cet évènement qui n’est autre qu’une provocation et un acte de mépris envers les Amazighs.

Un geste noble d’autant plus qu’il intervient un certain 20 avril, une date hautement symbolique pour les habitants de l’Afrique du Nord. Munis de drapeaux berbères, des centaines de jeunes Chawis ont ainsi investi le tombeau de Massinissa en scandant Imazighen.

Le geste restera gravé en lettre d’or dans l’histoire des peuples amazigh. Ces jeunes sont allés à la rencontre de l’authentique Cirta, terre du vaillant Roi Massinissa.
Plusieurs centaines de nos frères chawis sont sortis hier dans la rue pour fêter le printemps berbère et dénoncer la mascarade de capitale de la culture Arabe. Ils étaient nombreux hier, à l’occasion du 20 avril à investir la rue et revendiquer la véritable identité de Constantine.

Gaya B