Ces chanteurs qui profitent du 20 avril

1

KABYLIE (Tamurt) – Si une partie des chanteurs kabyles prennent part aux commémoration du printemps Berbère et du printemps noirs, gratuitement pour animer des galas à travers plusieurs localités de la Kabylie et à l’étrangers, certains chanteurs kabyles profitent de cette date pour programmer leurs gala chaque 20 avril et remplir leurs poches.

Ils font semblant de rendre hommage aux victimes du printemps noirs et les acteurs d’avril 1980, mais ils remplissent la caisse. Plusieurs militants kabyles ont dénoncé la malhonnêteté de ces artistes. « J’aime nos chanteurs et je sais bien qu’ils vivent de leur art, mais je trouve malhonnête de voir certains chanteurs organiser des soirées payantes, surtout en France et au Canada. Le 20 avril est une journée sacrée pour tous les Kabyles, les ouvriers et les fonctionnaires  ne travaillent pas, les écoliers et les lycéens désertent les classes et certains de nos chanteurs font leur business, alors que les famille des victimes de 2001-2003 pleurent leurs enfants », regrette une militante kabyle.

Ce n’est pas la peine de citer les noms de ces artistes.Ils se reconnaîtront seuls, mais s’ils persistent, la presse Kabyle les dénoncera nommément en citant leurs soirées à boycotter.  L’année et très longue pour eux pour organiser leurs galas et soirées et gagner de l’argent.

Ravah Amokrane