Ces chrétiens kabyles qui fuient vers la France

1
Les chretiens kabyles
Les chretiens kabyles

KABYLIE (Tamurt) – Certaines familles kabyles  de confession chrétienne  ne supportent plus la pression qui pèsent sur eux. Une pression d’un côté des autorités, mais aussi souvent de leur entourage. Un bon nombre de chrétiens kabyles ont pris le chemin de l’exil. La France est leur destination préférée. Plusieurs chrétiens, souvent des familles entières, ont obtenu le statut de réfugié en France. Un pays ou il peuvent enfin pratiquer leur religion en toute quiétude, malgré l’exil forcé.

« Mon propre père ne veut pas de moi. Il m’a même renié,  le jour ou il a découvert que je suis devenue chrétienne. Des voisins et d’autres proches m’évitent. Nous. moi et mon mari, ne supportons plus cette pression et on ne veut pas que nos deux enfants, qui sont pour le moment en bas âge, subissent les intimidations de notre société qui n’est pas souvent tolérante », nous raconte Louiza qui a opté pour le Canada avec son mari ».

Ce ne sont pas vraiment des menaces directes, mais on subit une pression au quotidien. Cette pression est sans cesse croissante et pesante. Elle deviendra,  un jour ou un autre, une menace directe » nous confie Nazim un jeune chrétien de Boudjima qui, lui,  a obtenu le statut de réfugié en Belgique.

La fuite vers l’étranger est le seul échappatoire pour un bon nombre de chrétiens kabyles.  Heureusement que d’autres chrétiens en kabylie ont de la chance de vivre dans un environnement plus favorable et plus tolérant.

Ravah Amokrane