C’est la 10ème victime depuis neuf mois : Une autre parturiente décède à la clinique Sbihi de Tizi-Ouzou

9

SOCIÉTÉ (Tamurt) – La clinique Sbihi de la ville de Tizi-Ouzou, spécialisée en chirurgie obstétrique, est devenue un véritable mouroir pour la parturiente. Dix femmes y ont laissé la vie juste après avoir accouché dans cette clinique depuis le début de cette année.

Vendredi soir, une jeune femme de la ville de Tizi-Ouzou, repondant aux initiales D. H. et âgée de 32 ans, qui a été admise à cette clinique, a rendu l’âme avant même l’accouchement. Les raisons de son décès ne sont pas expliquées par les responsables de cette clinique. Ils ont tout fait d’ailleurs pour cacher l’information et éviter d’informer la presse. Notre source affirme que la victime a été évacuée dans un état critique. Les médecins n’ont pas pu la sauver. Le bébé aussi n’a pas survécu.

Notons que c’est la 10ème parturiente qui a perdu la vie à la clinique Tassadit Sbhi de la ville de Tizi-Ouzou depuis le mois de décembre dernier. Les responsables de cette structure sanitaire évoquent toujours un manque de moyens pour assurer convenablement leur tâche. La clinique qui est d’une capacité d’accueil de 710 patients, prend en charge plus de 140 patientes quotidiennement.

Il est à noter que le directeur de la santé de Tizi-Ouzou a été limogé au début de cette année pour la mort en série des femmes enceintes à Tizi-Ouzou.

Nassim N