C’était la joie en Kabylie le jour de la mort de Boumediene !

7

ALGÉRIE (Tamurt News) – Le 27 Décembre 1978, le tyran Mohamed Boukherouba, alias Boumediene, a rendu son âme. Une onde de joie s’est emparée de toute la Kabylie, contrairement à d’autres régions d’Algérie qui ont sombré dans la tristesse.

Boumedienne

« Je me souviens de ma grand-mère qui était sortie à la placette du village avec d’autres femmes toutes heureuses pour partager la nouvelle de la mort de ce raciste avec les voisines.  Des youyous stridents ont suivi, cette annonce, par nos vieilles », nous raconta un ancien jeune de la région de Tigzirt qui a perdu son frère dans le conflit algéro-marocain à Tindouf en 1976. Même si des scènes de liesse n’ont pas eu lieu en Kabylie, la plupart des kabyles témoignent que l’annonce de la mort de Boumediene était une bonne nouvelle pour eux. C’était lui, Boukherouba qui a privé les kabyles de leur droit et de leur langue. Boumediene a aussi confisqué l’indépendance algérienne après plus de 132 ans de lutte au profit d’une caste d’anciens militaires de l’armée Française, dénommé le clan de Oujda. Ce clan est toujours au pouvoir à ce jour.

« Certes, on est toujours sous l’emprise de la dictature, mais la haine de Boumediene envers les kabyles n’a pas d’égale. Sa mort était effectivement une bonne nouvelle et il le faut le dire. Des irakiens sont sortis dans la rue pour fêter la chute de Saddam et en Lybie pour fêter la mort de Kadhafi, et nous aussi on est heureux de la mort de ce tortionnaire », nous raconta un kabyle d’Alger qui avait tenu à souligner, que durant l’époque de Boumediene, il avait fait six mois de prison pour s’être exprimé en kabyle dans un commissariat de police. Pour les kabyles qui ont fait et ont vécu la guerre de 1954-1962, Boumediene était pire que les militaires tortionnaires Français.

Lounès B pour Tamurt News  

7 COMMENTAIRES

  1. les assassins finissent souvent par se faire assassiner a leur tour et c est le cas de cette boumedienne marionnette de jamal de l Egypte et qui fait le lion en algerie si ce n est le serum de la france et de l egypet cet energumene de boumedienne a peur même du cadavre de mas Amirouche le guerrier kabyle surnomme Amirouche le terrible par les colons français mais hélas pendant que les martyrs faisaient la guerre les harkis de boumerdienne et ben bella complotaient la confiscation de l indépendance d el ane-gerie

  2. Ne trouvez vous pas que c’est grandiose,qu’un mort depuis des décénies puisse succiter autant d’interêt de haine et surtout d’éloges de son peuple et des autres peuples!Boumedienne a fait l’histoire,l’histoire le retient,malgrés ses concitoyens kabyles !

    • l’histoire se souviendra de lui comme des autres dictateurs et tortionnaires tels que Hitler, Pinochet, Franco et autres sanguinaires disparus récemment tels que Saddam et Kadhafi.

  3. Ah si ces anegeriens découvraient la nature réelle de boum boum la terreur! Pendant qu’il jouait le rajel et declalrait que le beurre est un produit de luxe, son cercle se la coulait douce au club des pins. Ils avaient des logements spécialement réservés pour faire venir des prostituées d’ Europe. Pendant ce temps là boum boum continuait à servir ses chefs en France. Aussi tard que 1972 boum boum et boutez avaient reconduit un accord donnant à la France des facilités d’entraînement militaire sur le sol anegérien.

  4. Il avait aussi concocté un programme special kabylie notamment l’électrification rurale et l’usine sonelec, chose qu’il n’a pas faite pour d’autres régions d’Algérie
    Soyez reconnaissants

Comments are closed.