La plupart des chansons de Matoub interdites à la radio de Tizi-Ouzou

1

TIZI-OUZOU (Tamurt) – Une liste des chansons de Matoub Lounès interdites à l’antenne sont dans le tiroir du directeur de la radio de Tizi-Ouzou. Plus de la moitié des chansons engagées du Rebelle, assassiné par le DRS en juin 1998, sont toujours interdites par ces mêmes services secrets qui l’ont liquidé physiquement. Un service qui porte aujourd’hui le nom du DSS.  

On ne fait passer à la radio de Tizi-Ouzou que quelques chansons sentimentales de Lounès Matoub. Le rebelle fait toujours peur au régime même à partir de sa tombe. Son assassinat par le pouvoir algérien n’a pas suffi apparemment à ce dernier qui continue à le craindre même dans l’au-delà. La radio de Tizi-Ouzou est gérée directement à partir du secteur militaire de Tizi-Ouzou d’où émanent les directives. « Comme au temps de Boumediène, de Chadli, de Zeroual ou de Bouteflika, la censure frappe toujours les artistes kabyles.

On se demande pourquoi le régime persiste dans cette démarche, pourtant les chansons de Matoub  fusent de partout. Que-est ce qui va changer si on diffuse des chansons de contestation de Matoub Lounès  à la radio de Tizi-Ouzou ? Ce qui est intriguant, c’est que cette wilaya est, normalement, gérée par  des élus du RCD et du FFS. Alors pourquoi ces élus kabyles continuent à garder le silence qui s’apparente à une complicité devant cette censure ? » s’est interrogé un ancien journaliste de Tizi-Ouzou.

Même sa sœur et sa femme n’ont jamais dénoncé la censure  qui frappe les chansons de Matoub Lounès par la radio de Tizi-Ouzou et de celles de Tuβiret et de la soummam bien évidement. Pour Ferhat Mehenni, pérsident du GPK,  il est strictement interdit d’évoquer même son nom ni même de faire allusion à lui dans les radios locales de Kabylie.

Lounès B