Chantage au Roi du Maroc
La cour d’appel valide l’enquête

1

 

TamurtPARIS (Tamurt) – C’est un revers pour Catherine Graciet et Eric Laurent, les deux journalistes français soupçonnés d’avoir voulu extorquer de l’argent au roi du Maroc contre l’abandon d’un livre en préparation, dont les révélations auraient pu être embarassantes pour le souverain.

La cour d’appel de Paris a validé, mardi 26 janvier, les enregistrements clandestins à l’origine de leur mise en examen. Les deux journalistes vont maintenant se tourner vers la Cour de cassation, ont indiqué leurs avocats.

Tamurt