Les chanteurs kabyles boudent l’hommage à Kamel Hamadi à Irdjen

10
Kamal Hammadi

TIZI-OUZOU (Tamurt) – Un hommage a été rendu cette semaine au chanteur-compositeur Kamel Hamadi au chef-lieu de la commune d’Irdjen dans la région de Larbâa Nath Irathen. L’hommage en question a été organisé par l’assemblée populaire communale d’Irdjen en collaboration avec l’association culturelle Irdjen Tura et d’autres associations.

Kamel Hamadi était présent ainsi que le poète Benmohamed. Mais la mauvaise surprise à laquelle les organisateurs ne s’attendaient sans doute pas, c’est le fait qu’en dehors de Rabah Ouferhat et d’Ait Menguellet, il n’y avait aucun chanteur kabyle à la cérémonie en question, boudée également par le public. Dans la salle où Kamel Hamadi a été honoré, seulement quelques chaises étaient occupées. Il s’agit principalement des organisateurs et juste d’une poignée d’invités dont la majorité sont des illustres inconnus.

Plusieurs observateurs se sont posés des questions sur le sens à donner à ce constat ? Certains n’hésitent pas à faire le lien avec le fait que Kamel Hamadi ait écrit des centaines de chansons en langue arabe surtout à l’époque du parti unique. De même qu’il fût responsable au niveau de la radio kabyle qui a censuré les chanteurs kabyles libres durant des décennies. D’autres observateurs imputent cette défaillance au fait que désormais les caisses de l’Etat algérien sont vides et qu’il ne servirait à rien d’aller servir de décor à ce genre de cérémonies en contre partie de tournées rémunérées à coup de centaines de millions de centimes au profit de tout chanteur qui applaudit le système algérien même quand ce dernier tue nos enfants. Ainsi, quand l’argent n’est pas là pour corrompre, c’est le sort qui est réservé aux activités initiées directement ou indirectement par le pouvoir ou ses relais. Autrement, pourquoi pas un hommage à tant d’autres artistes qui refusent de plier même quand  le prix proposé est trop élevé ?

Tahar Khellaf  

10 COMMENTAIRES

  1. c’etait un mafieus arabo-islamistes et a reconnu qu’il etait kabyle sur le tard ,il a tout de meme fait quelques succes je prefere d’a sliman.

  2. cest tres malheureux de voir un pillier de la chanson kabyle humiliees par vos ecris.
    un peut de respect.
    et votre propagond ne reussira jamais comme ca
    un peut de maturete. on avencera jamais avec ces bidon article

  3. Votre article m’a énormément déçu ! Au lieu d’unifier les kabyles, vous jouer le jeu du pouvoir qui consiste à diviser vos frères. Soyez sages et mûres. La kabylie a trop souffert de cette discrimination.
    Vous vous trompez de votre cible. Kamel Hamadi est un pilier de la culture kabyle, c’est grand poète à l’instar d’Ait Menguellet et d’Idir que vous insultez gratuitement ces derniers temps.
    Laissez les poètes tranquilles et cherchez vos ennemis ailleurs, qui sont entrain de dilapider vos richesses en restant muets.
    Moi qui croyais au MAK pour sortir la kabylie de son isolement, mais finalement, je ne crois plus à ce projet incarné par des kabyles qui insultent leurs frères pour des visées hypocrites.
    Je n’adhère plus à vos projets, je suis dégoûté et je vous assimile à ce pouvoir mafieux qui assassine ses élites comme vous le faites avec vos plumes.

  4. Oui mais bon on tourne as veste aussi facilement comme ça, avant il y avait sur la
    planche aujourd’hui c’est autre chose.

  5. Les gens ne sont pas dupes,et connaissent K. Hemmadi
    .
    K. Hemmadi, Benmohammed, Kheddam, Toualbi et leurs acolytes avient des responsanbilté à la Chaine 2 (radio en Kabyle) et avient sevi pendant des décennies par la censure et l’autoritarisme.
    .
    Leurs liens avec les Officines de surveillance et répression sont connus. Les gens avertis le savent depuis longtemps.
    .
    Hemmadi et Benmohammed avieent des contacts permanents avec Kasdi Merbah et ses adjoints. Et ça continué après …..

  6. je partage vos propos. kamel hamadi avait des responsabilirés du temps du parti unique à la chaine2, ce n’est pas mentir que de dire qu’il participer à la censure, la traque de certains de nos chanteurs kabyles dont le grand Slimane Azem que je préfère 10 000 fois, il n’y a même pas de comparaison à faire.

  7. cherif khaddam, kamal hammadi, manguellette, taleb rabah mejahed mouhoub et bien d’autres ont toujours été au service des arabes. tout comme ait Ahmed. heureusement que certains kabyles ont encore de la mémoire. laissons donc les arabes leur rendre des hommages, ils auront trvaillé pour eux toute leur vie. et gardons pour nous slimane azem, matoub lounes, ferhat, ali ideflawen zddek mouloud et et tous ceux qui se sont pas mouillé les pattes avec nos ennemis.

Comments are closed.