Chemini : Invasion culturelle à outrance

20

CHEMINI (Tamurt) – La Kabylie fait face à une invasion culturelle, notamment arabo-islamique, sans précédent. L’acculturation à outrance continue son bonhomme de chemin dans les terres kabyles sans que la société civile ne daigne bouger le doigt devant cette menace patente qu’est l’arabisation et l’islamisation de la société kabyle. Cette dernière est sujette à l’importation de rites et accoutrements étrangers à la Kabylie. C’est un constat amer !

La localité de Chemini n’est pas en reste dans ce cas de figure. La tenue de la foire commerciale à Ath Waghlis n’échappe pas aux comportements et aux tenues vestimentaires aux antipodes de la culture kabyle. Rien que de franchir le portillon de ce grand bazar, un grand tintamarre soutenu par une musique assourdissante à vriller les tympans. La musique Rai et autres musiques arabes agressent les visiteurs, venus en masse.

Par ailleurs, l’étrange accoutrement de bon nombre de jeunes femmes intrigue à un plus haut degré. Le port du voile fait des ravages dans la région, désormais devenu un lugubre décor que d’aucuns jugent légitime. Ces nippes enlaidissent davantage les femmes kabyles, dont la robe kabyle n’a pas d’égale. Malheureusement, ce bel habil ne fait plus recette auprès de la gente féminine, laquelle est endoctrinée par des prêches à bâtons rompus. Le visiteur lambda amené à se rendre à la première foire commerciale de Chemini ne s’imagine pas en Kabylie.

Le voile, la musique arabe et les versets coraniques n’ont pas leur place dans la société kabyle qui est depuis la nuit des temps une société laïque et soucieuse de ses traditions. Les Kabyles sont de plus en plus en alerte face au danger imminent qui guette toute la Kabylie et font tout pour faire reculer les forces obscurantistes.

 

Amnay