Cherif Mellal aux supporters de la JSK : « pardonnez-moi »

5
Cherif-Mellal, président de la JSK
Cherif-Mellal, président de la JSK

KABYLIE (TAMURT) – Le président de la JSK, Cherif Mellal, a présenté ses sincères excuses aux « vrais » supporters du club dans une lettre adressée à ces derniers, hier vendredi 31 janvier 2020. Cette réaction intervient au lendemain d’une marche de quelques centaines de supporters ayant exigé sa démission.

« J’adresse cette lettre aux vrais supporters de la JSK, ceux qui, comme moi ; sont jaloux des couleurs jaune et vert ; ceux qui, comme moi, portent ce club dans leur cœur avec sincérité et dévouement ; ceux qui, comme moi, aiment ce club pour ses valeurs d’identité et non pas juste pour son palmarès éloquent », avertit d’emblée Cherif Mellal. Ce dernier ajoute qu’il tient avant tout à présenter ses sincères excuses suite aux derniers événements néfastes pour le club et son image de marque. « Je présente mes excuses aux vrais supporters du club que j’ai pu offensés ». Cherif Mellal a indiqué dans le même sillage qu’il a choisi de rompre radicalement avec les pratiques sournoises et destructrices qui ont été érigées en règles par une certaine presse, de soi-disant, amis du club et un entourage d’individus malsains, notoirement connus. « Cela m’a amené bien souvent à mener des combats qui n’ont rien à voir avec le sport.

Mon engagement et ma détermination pour mener à terme mon projet sont intacts et toutes les attaques ou autres fourberies menées par des gens qui ont perdu privilèges et postes ; qui se bousculent sur les plateaux de chaines de la haine et de la discorde et sur les colonnes des journaux ; qui ont pour mission bien précise de nous diviser pour nous mener vers des jours sans lendemains ; resteront vaines », a martelé le président de la JSK. Ce dernier reconnait en toute honnêteté et modestie que des erreurs se sont produites. « J’ai pris des décisions que je juge, en mon âme et conscience ; dans le seul et intérêt du club ; celles-ci ont été utilisées contre moi. Aussi, le bilan sportif jusqu’à présent dénote d’une amélioration certaine, comparativement aux dernières saisons. Le bilan de la gestion montre que malgré, un passif calamiteux, qui nous poursuit encore ; nous avons su redresser la barre et redonner au club, sa stabilité administrative et financière », ajoute Cherif Mellal.

Ce dernier dit s’engager auprès des vrais supporters de la JSK à poursuivre son travail de réhabilitation et de stabilisation. Il annonce des décisions majeures pour l’avenir du club qui seront communiquées bientôt. « Cela est le fruit d’un travail mené dans la discrétion totale qui mettra le club à l’abri, une bonne fois pour toutes », affirme-t-il avant de conclure : « À l’orée de la dernière journée de la phase des poules de la Ligue des Champions ; je vous invite à vous rendre en masse au stade afin de sceller notre union sacrée ; celle-là, même, qui nous a permis, il y a deux ans, de sauver le club de la relégation. Je vous invite cette fois-ci pour un objectif différent ; celui qui nous mènera vers la célébration d’un nouveau titre qui ouvrira définitivement une nouvelle ère ».

Tarik Haddouche

5 COMMENTAIRES

  1. Tout citoyen Algérien qui s’intéresse au football et à son pays ne peut pas rester indifférent à ce qui se passe à la JSK.
    En deux ans, voilà un club qui a tutoyé la mort qui renaît de la belle manière : du sport, du fair-play et de la culture.
    Je suis séduit par le message d’honnêteté, de courage et d’engagement de cette nouvelle équipe dirigeante à leur tête M’as Cherif Mellal. Des obstacles restent à surmonter, des chantiers à adresser dans le respect des valeurs du Club, et un projet à mener et enrichir en permanence. De ce qui suit, découle beaucoup de défis à relever, et donc des risques à prendre. C’est celui là le mérite de Mas Cherif Mellal, celui de ne pas rester dans l’expectative.
    Bon courage à toute l’équipe de la JSK et aux vrais supporters.

  2. Celui qui veut la destitution du président de la JSK ne veut pas du bien pour le club. Ce n’est pas le moment de demander des comptes. Il faut demander des comptes au président sortant, car il a dilapidé les biens de la JSK et a vendu le club aux charognards tel que Echourouk. Boutesrika président d’honneur de la JSK n’est ce pas ?

  3. C’est bien de reconnaître ses erreurs et de présenter des excuses, mais c’est encore mieux d’être plus explicite en expliquant pourquoi vous avez vendu Chetti et vous n’avez pas ramené des joueurs qui apporteront un plus à l »equipe. Vous avez l’amour du club et la volonté de hisser haut ses couleurs mais vous manquez d’expérience et de transparence. Ne faites pas les mêmes erreurs que Hannachi.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici