Chute libre des ventes du journal El Watan en Kabylie

5

KABYLIE (Tamurt) – La publication d’une chronique à caractère raciste contre les Kabyle par le journal El Watan, a porté un sacré coup sur le plan financier de ce quotidien qui est déjà en déclin ces dernières années. Selon les buralistes de la ville de Tizi-Ouzou, les clients habituels de ce journal l’ont boudé et n’ont pas caché leur colère contre l’auteur de cette chronique.

Pourtant le quotidien El Watan n’est vendu presque qu’en Kabylie. Tout le monde se demande quelle mouche a piqué ce chroniqueur pour s’en prendre d’une telle manière aux militants Kabyles.  » d’habitude je vends au moins 300 exemplaires du journal El Watan, mais depuis deux jours le nombre d’exemplaires vendus de ce canard se compte sur les doigts d’une seule main », nous confie un buraliste du centre ville de Tizi-Ouzou.

Même échos à travers les autres localités de la Kabylie. A Azazga un buraliste n’a vendu aucun journal alors que d’habitude il vendait une centaine, selon un distributeur que nous avons contacté à ce sujet. « Je ne peux pas vous donner des chiffres, mais les ventes du journal El Watan ont chuté d’une manière spectaculaire à Tizi-Ouzou et c’est le même cas à travers toute la Kabylie, et ce , suite à la chronique de Chawki Amari qui a insulté les militants Kabyle », nous a confié un distributeur de journaux à Tizi-Ouzou.

Ravah Amokrane