Cinq terroristes abattus à Takhoukht et explosion d’une bombe à Tadmait

7

KABYLIE (Tamurt) – Les terroristes qui étaient à bord d’un fourgon de transport de voyageurs subtilisé à un citoyen, sont tombés dans une embuscade qui leur été tendue par l’armée hier soir vers 21 heures. Selon des témoignages recueillis auprès de personnes de passage au moment des faits, les militaires ont utilisé des roquettes et l’un d’elle aurait touché le véhicule qui a dérapé et fini sa course dans un ravin tout en prenant feu.

Un accrochage s’en est suivi et a duré au moins une heure et demi de temps et des renforts on été acheminés vers les lieux. Les corps des cinq terroristes (on parle d’une sixième blessé et capturé vivant) on été acheminés ce mercredi matin vers la morgue du CHU Nédir Mohamed.

La RN 30 est restée coupée à la circulation ce mercredi matin et une opération de ratissage était lancée dans les vastes maquis de Takhoukh. Les automobilistes en provenance des localités de Oaucifs, Béni Yenni, Iboudrarène etc, ont été contraints de faire un long détour pour se rendre à Tizi-Ouzou.

Explosion d’une bombe près de Tadmaït

Toujours durant la matinée, de ce mercredi, une bombe artisanale, visiblement actionnée à l’aide d’un système de mise feu à distance, a explosé, peu avant 8h, non loin de la ville de Tadmaït sur la RN 12, à moins d’une vingtaine de kilomètres à l’ouest de Tizi-Ouzou.

La bombe qui avait ciblé un convoi de la gendarmerie n’a pas fait de victime. Les automobilistes ont été pris d’une grosse frayeur. Il est à rappeler que vendredi dernier, vers 21 h, un important groupe armé avait attaqué le commissariat de police de Ouacifs, à 35 km au sud de Tizi-Ouzou. L’attaque avait fait deux morts parmi les policiers, deux autres ont été blessés ainsi que deux citoyens.

Le lendemain, une bombe de fabrication artisanale a été désamorcée par les artificiers de l’armée algérienne à l’entrée de Ouacifs, au lieudit Acherchour. Il s‘agit d’une bombonne de gaz bourrée d’une quantité de TNT.

Lounès O