Collectif des associations libres : Appel à une grève générale à Bgayet, Tizi Ouzou et Bouira

2
Appel a une grève des associations libres
Appel a une grève des associations libres

KABYLIE (Tamurt) – Un appel pour une journée de grève générale de tous les secteurs d’activité (publics et privés), pour la journée du 2 juin prochain dans toutes les wilayas de Kabylie (Bgayet, Tizi Ouzou et Bouira),  a été lancé lundi dernier. L’appel en question est signé par un collectif des associations libres et a pour objectif d’exiger la libération du bloguer Merzoug Touati, condamné à dix ans de prisons ferme, il y a une semaine.

Les initiateurs de cette grève mettent en avant le slogan : « Quand l’injustice devient loi, la résistance est un devoir ». L’appel en question a été largement repris sur les réseaux sociaux mais aucun média algérien ne l’a médiatisé.

Ni les journaux en papier, ni les journaux électroniques. Pourtant, ces mêmes titres de la presse dite indépendante ont médiatisé l’affaire de Merzoug Touati. Certains ont même pris la défense de ce dernier. Il y a lieu de rappeler que depuis quelque temps, les libertés se rétrécissent de plus en plus en Algérie.

La liberté d’expression est devenu un vague souvenir pour certains et un rêve pour d’autres. Tout journal électronique qui ose parler des sujets qui fâchent ou dire ce qui est interdit de dévoiler est immédiatement bloqué par les autorités algériennes. Quant aux journaux imprimés, il n’ont plus aucune marge de manœuvre ni aucune influence. En plus de la publicité qui leur a été suspendue, les quelques journaux qui faisaient de la résistance ont courbé l’échine ces derniers temps surtout après avoir constaté une chute vertigineuse dans leurs ventes.

Tarik Haddouche

2 COMMENTAIRES

  1. Cliquez, vous êtes fiché.e ! Bloguez, vous serez condamné.e !
    EXTENSION DU DOMAINE DE LA RÉPRESSION, RESTRICTION DU CHAMP DE L’INFORMATION
    .
    Par cette condamnation, à l’approche de la mascarade de 2019, le Régime militaire entend passer un message de fermeté à l’adresse de tous les militant.e.s et les opposant.e.s épris de liberté, de justice, des droits humains, et engagé.e.s pour une véritable transition vers une Démocratie réelle et l’État de droit social et solidaire, pluraliste et séculier, moderne et ouvert sur le monde ….. On le voit, le Régime militaire cible celles et ceux qui investissent la  » question politique, la question du pouvoir, de l’illégitimité du pouvoir en place, cette question en suspens depuis 1962 « , et laisse agir librement les tenant.e.s des discours identitaristes et culturalistes, car ceux-ci divisent-séparent-isolent-discréditent-délégitiment, et induisent la  » division totale « , ce qui arrange fortement le Pouvoir dictatorial militaire ……
    .
    LA PUNITION POUR L’EXEMPLE : LE RÉGIME MILITAIRE SIGNIFIE QU’IL NE LAISSERA AUCUNE VOIX LIBRE S’EXPRIMER
    .
    La condamnation de M.Touati sert à faire peur, à semer la terreur et montrer que l’Appareil de répression (la SM-DRS d’abord) est là pour traquer et contrer tous ceux qui osent penser autrement, différemment et s’exprimer, même sur la Toile. Le Régime militaire cherche à terroriser les militant.e.s dans le but de neutraliser toute tentative de mobilisation à l’approche de la mascarade électorale de 2019.

    Disons non à cette condamnation injuste et lourde ! Soutenons M. Touati, sa famille et ses proches !

    Ne laissons pas ce Régime dictatorial sévir encore impunément contre les citoyens, déjà éprouvés et frappés de plein fouet par la crise multidimensionnelle qui accable ce malheureux pays depuis 1962 ! 56 ans, ça suffit !

    Ce Régime dictatorial, sanguinaire et mafieux, a déjà infligé au pays une  » comptabilité macabre  » qui s’élève à plus 250 000 morts, 20 000 disparus, 30 000 déplacés / déportés, 40 000 veuves, 350 000 orphelins, + 900 000 exilés, XXX milliards de dégâts matériels…..

    Ce Régime militaire demeure malheureusement fort, du fait de l’absence d’opposition (partis foutus, car non oppositionnels, participationnistes / collaborationnistes), que la population est encore très traumatisée par la Guerre interne (1991/2018) qui continue, du vide politique qui fait proliférer les extrémismes de tous bords, et, pour le volet extérieur, il y’a d’abord le soutien du Grand gendarme américain, puis la caution politique de la France …..

    Exprimons notre solidarité et notre fraternité à M. Touati, à sa famille et à tous les détenus d’opinion en Algérie et leurs proches !

    Mobilisons-nous contre la répression et l’arbitraire, pour les droits de l’homme et les libertés démocratiques, pour la construction d’un Front unitaire véritablement oppositionnel, qui pourra  » imposer  » une véritable transition vers la Démocratie réelle et l’Etat de droit social et solidaire, moderniste et progressiste, pluraliste et laïc / séculier, ouvert sur le monde …..

  2. Je salue les entrepreneurs de cette démarche et tous les participants. par avance. Se mobiliser devant les injustices du pouvoir ou de ses relais doit être une réaction permanente d’autant que l’on met la liberté comme un droit inaliénable. Toute ma solidarité . Nous devons libérer Mzerzoug… Tous à l’assaut des juges criminels et leurs maîtres !

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici