Le centre de loisirs scientifiques de Tizi-Ouzou inauguré

6

TIZI-OUZOU (Tamurt) – Le centre de loisirs scientifiques de Tizi-Ouzou (CLST.O), qui a exigé réflexion, argent et sueur, a été inauguré aujourd’hui à l’occasion de la commémoration du 59ème anniversaire du déclenchement de la guerre d’indépendance du pays. On peut noter que la cérémonie inaugurale était réussie puisqu’elle a été soigneusement réfléchie et préparée longtemps auparavant.

C’est donc en présence d’un grand monde parmi lequel se trouvaient les autorités civiles et militaires, à leur tête, le wali, que s’est déroulée la cérémonie inaugurale. Celle-ci s’est traduite par la visite des espaces de l’infrastructure dépendant de la direction de la jeunesse et des sports, la remise des prix et récompenses aux athlètes champions de la wilaya, toutes disciplines confondues, et une collation.

La fête fut également augmentée de plusieurs crans par l’équipe de troubadours qui a su merveilleusement jouer du tambour et de la flûte. Concernant la consistance physique du centre de loisirs scientifiques de Tizi-Ouzou, elle est comme suit : une salle d’études, un laboratoire de langues, une salle informatique, une salle de la ligue des études, une salle de projections de films et documentaires, un amphithéâtre, une salle de musique, un grand hall d’exposition, une cafétéria, et évidemment le bloc des bureaux administratifs.

L’immeuble est divisé en deux blocs construits avec un R+2 chacun. Le premier est d’une superficie de 812,30 M² et le second est de 268,00 M². L’autorisation programme (AP) consacrée à cette grande œuvre architecturale est de 127.347.000, 00 DA.

A noter également que les autorités, après le retour de M’douha où il y a eu la levée des couleurs et la lecture de la fatiha en hommage aux femmes et aux hommes qui ont déclenché les hostilités à la France coloniale au cours de cette nuit glaciale du 1er au 2 novembre 1954, ont procédé à l’inauguration du musée de Tizi-Ouzou et posé la pierre du lancement des travaux de restauration du célèbre cinéma « le Djurdjura ».

Notons enfin que la direction de la jeunesse et des sports a procédé à la distribution de sa revue mensuelle « Regard sur la Kabylie » au public. La dernière parution de cette revue datant du mois en cours est consacrée « numéro spécial novembre 2013 ». Dans ce numéro, les écrits, signés par de grandes plumes, ont porté surtout sur les grandes figures sportives ayant donné leur vie pour l’honneur du pays, à l’instar de Ramdane Oukil, footballeur à la JSK, mort à l’âge de 26 ans. En tout, 43 sportifs kabyles, selon Regard sur la Kabylie, sont tombés au champ d’honneur. L’éditorial, intitulé, fierté et reconnaissance, a été signé par le directeur de la jeunesse et des sports en personne, Abderrahmane Iltache. Le même journal renseigne aussi sur l’histoire de la JSK, la proclamation du 1er Novembre 1954 dont le document a été rédigé à Igil-Imoula et le climat ayant régné en Kabylie à la veille, pendant et après le déclenchement de la guerre. Le numéro spécial Novembre 2013 de Regard sur la Kabylie demeure une référence pour de jeunes curiosités scientifiques.