La commune de Boudjima se débarrasse de la langue Arabe !

11

BOUDJIMA (Tamurt) – A l’instar de plusieurs localités de la Kabylie, celle de Boudjima, au nord de Tizi-Ouzou, a pris, elle aussi, l’initiative de changer les plaques de signalisations toutières inscrites en langue arabes par d’autres en inscrites en caractères latin et Tifinagh.  

L’arabe est supprimée sur toutes les plaques signalitiques de la commune. L’installation des nouvelles plaques a rendu le sourire aux habitants de cette région très attachée à leur langue et à leur culture kabyle. Pratiquement toutes les régions de la Kabylie ont procédé au changement des plaques routières et celles des institutions et des écoles au niveau local.  « Boudjima ne peux pas être indifférente à ce qui se passe en Kabylie.

Notre région est le bastion des luttes démocratiques et surtout une terre de tolérances religieuses. Nous avons des mosquées, des églises et les athées sont aussi nombreux, mais on vit en harmonie. Surtout une chose nous unis tous : notre Kabylité », nous dira un militant du MAK de Boudjima. Une pensée lourde de sens qui résume à elle seule   la volonté des Kabyles à vivre en liberté et surtout avec leur propre culture.

Juste à titre illustratif, lors du mois de ramadan, les bars et les restaurants sont grandement ouverts dans toute la région d’At Waguenoun et les autorités coloniales n’interviennent jamais de peur de la réaction des habitants de la région.

Lounès B

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici