Commune de Draâ El Mizan : les citoyens du village Hénia ont fermé l’APC

7

DRAA EL MIZAN (Tamurt) – Las d’attendre que leur sort lamentable soit enfin connu des pouvoirs publics et, surtout, convaincus que la patience que leur ont toujours recommandée leurs élus ne paye pas puisqu’ils ont même fait preuve d’une longanimité sans pour autant que leur vécu quotidien ne connaisse une moindre amélioration, les citoyens du village de Hénni dans la commune rurale de Draâ El Mizan n’ont eu d’autre alternative que de passer à l’action radicale au cours de la journée d’hier, jeudi 25 avril.

Pour une action radicale, c’en est vraiment une puisqu’ils ont procédé tout simplement à la fermeture pure et simple de l’APC. Pas le moindre service de cette institution n’a fonctionné puisqu’en sus de sa fermeture, les villageois de Hénni en colère y ont tenu un sit-in durant toute la journée.

A travers cette action radicale, les manifestants demandent à ce que leur village soit alimenté en gaz de ville et en eau potable et jouisse de l’assainissement et du bitumage de la route.

Dans leur déclaration à la presse, les responsables de ce village, tous des jeunes et instruits, ont affirmé que leur calvaire dure depuis très longtemps. « Même nos enfants parmi lesquels se trouvent ceux qui doivent affronter les épreuves prochaines du baccalauréat n’ont pas le droit au transport scolaire », a souligné le porte-parole du village de Hénni.

S’agissant de l’eau potable, les manifestants ont avoué ne rien comprendre à la situation de disette dès lors « que l’on nous chante partout que l’eau est en abondance dans notre wilaya alors que notre village souffre le martyr ».

Ces villageois ont tenu également à souligner qu’ils ne demandent pas la lune aux responsables concernés mais un juste un minimum de développement.

Saïd Tissegouine