Communiqué du MAK – «L’Etat algérien entretient l’insécurité en Kabylie»

1

AFRANIMAN I TMURT N YIQVAYLIYEN

MOUVEMENT POUR L’AUTODÉTERMINATION DE LA KABYLIE

L’Etat algérien continue de terroriser la Kabylie. Un autre citoyen kabyle d’At Zmenzer, Amar Gada, vient d’être kidnappé par un groupe armé sévissant sur un territoire sur-militarisé par Alger.

Complices, les services de sécurité algériens brillent par leur immobilisme devant la terreur. Encore une fois, c’est la population qui se mobilise pour libérer la victime.

Le MAK exprime sa solidarité avec la victime et sa famille et souhaite qu’elle retrouve les siens le plus vite possible. Il dénonce l’attitude criminelle du régime algérien et le tient pour responsable de sa dangereuse conduite en Kabylie qui vise à établir une industrie du rapt au lieu du développement économique.

Depuis 2005, la Kabylie, vit au rythme des kidnappings. Elle enregistre une moyenne d’un Kidnapping par mois. A chacune de ces terribles épreuves, l’Etat algérien s’illustre par une indifférence criminelle qui, en réalité, vise à soumettre un peuple indomptable qui finira tôt ou tard par avoir raison de ses ennemis.

Le MAK appelle les Kabyles à la vigilance, à l’union, à la clairvoyance pour faire face à la politique criminelle du pouvoir algérien et pour déjouer ses conspirations diaboliques qui visent à la dislocation de la Kabylie en tant que peuple et nation.

L’Etat algérien ne se manifeste en Kabylie que pour l’appauvrir, accélérer le processus de son arabisation, percevoir les recettes fiscales, entraver son développement, encourager et financer le salafisme pour bafouer la liberté de conscience et rabaisser la personnalité kabyle. Il est plus qu’urgent d’user de notre droit de disposer de nous-mêmes.

Désormais, le Peuple kabyle n’a plus le droit de compter sur son oppresseur pour assurer sa quiétude et sa sécurité. Militer pour le recouvrement de notre souveraineté s’impose pour tout Kabyle épris de liberté. Seul un Etat kabyle démocratique, laïque et social est en mesure de garantir à la Kabylie un avenir de paix et de prospérité.

Kabylie, le 17 juillet 2014

Bouaziz Ait Chebib , Président