Communiqué du MAK : Une « bavure » de trop

16

AFRANIMAN I TMURT N YIQVAYLIYEN

MOUVEMENT POUR L’AUTODÉTERMINATION DE LA KABYLIE

Une « bavure » de trop

La gendarmerie algérienne vient de s’illustrer avec un autre crime contre le peuple kabyle. Après les 128 martyrs tués avec des balles explosives durant les événements du printemps noir, elle recourt à la « bavure » pour endeuiller la Kabylie.

En effet, ce corps de l’armée algérienne a récidivé en assassinant, hier soir, un jeune et blessant un autre du côté d’Amechras. Cet énième crime intervient dans un climat politique où la lutte des clans fait rage au sommet du régime algérien. Il s’agit d’une nouvelle provocation pour impliquer le pays kabyle comme en 2001 dans une tentative désespérée de sauver un système colonial qui n’a que trop duré.

Quand le pouvoir s’enrhume, c’est la Kabylie qui tousse, dixit Ferhat Mehenni.

Le MAK qui condamne fermement cet assassinat ignoble commis par un corps de sécurité qui incarne le néocolonialisme algérien, apporte son soutien aux victimes et à leurs familles, appelle le peuple kabyle à la vigilance et à l’union pour faire barrage au régime algérien et sa politique qui vise l’extinction de la Kabylie qui vit sous occupation.

Le peuple kabyle n’abdiquera jamais. Il est déterminé à se libérer du despotisme criminel du régime algérien et de ses alliés pour édifier son propre Etat.

Kabylie, le 05 mars 2014

Farid Djenadi, Secrétaire Général