Conférence à Aokas, en hommage à Hamid Nacer Khodja

1
Conférence à Aokas

BOUGIE (Tamurt) – Dédiée à la mémoire de Hamid Nacer Khodja, écrivain et journaliste chroniquer, décédé il ya un mois de cela, la conférence qui a été organisée, le vendredi après-midi, à la bibliothèque d’Aokas, a été animée par l’enseignante universitaire Farida Boualit et la poétesse Renia Aouadene qui s’est déplacée, spécialement, de France où elle réside. 

Celles-ci ont fait connaitre à l’assistance le défunt tout en insistant sur son humanisme qui s‘est traduit par ses différentes activités universitaires au profit des étudiants de fin de cycle qu’il n’a pas cessé d’encadrer. Quant à ses compétences, les oratrices ont, à l’unisson, déclaré qu’il avait su trouver le style qu’il fallait pour intéresser tout le monde tout en restant exigeant dans la critique littéraire. Pour ces dernières, il fut un écrivain racé.

D’ailleurs, Farida Boualit lancera l’idée, aux universitaires présents en nombre dans la salle, de collecter ses œuvres pour en faire un corpus. Feu Hamid Nacer Khodja s’était attaché, durant sa vie active, à l’édition et à l’analyse de son ami Jean Sénac, poète chercheur algérien né dans l’Oranie.

Amaynut