Conférence-Débat autour de « la religion de ma mère» de Karim Akouche

0
Couverture livre d'Akouche

COMMUNIQUE (Tamurt) – L’Association des  kabyles du Canada a convié le samedi 27  mai les Montréalais à une conférence-débat avec Karim Akouche  à l’occasion de la sortie de son roman : la religion de ma mère.

Les quelques giboulées printanières qui ont émaillé la fin de la semaine n’avaient pas découragé un public nombreux de se déplacer en masse au centre NA Rive de Montréal ou s’est tenu l’événement  afin d’échanger avec l’auteur et se faire dédicacer l’œuvre. Prenant le soin de répondre à chacune des  questions, Karim Akouche  a suscité un échange littéraire et philosophique d’un haut niveau. Aux sirènes de l’actualité et des  analyses conjoncturelles, il avoue préférer le recul et la réflexion qui sont à même de donner à ses créations une profondeur intemporelle et universelle. Aussi, pour expliquer le monde contemporain, choisit-il de faire appel à des concepts établis tels que le désenchantement du monde de Max Weber, la dualité croyance/consumérisme, la dilution de la citoyenneté dans un torrent idéologique mercantiliste, l’islamisme et la crise des identités du genre.

Dans un style fluide et captivant mêlant prose et poésie, l’auteur convie le lecteur à un périple sensationnel. Au fur et à mesure de son voyage, Mirak, le personnage principal du roman découvre le désordre qui envahit le monde extérieur, mais également sa propre désintégration intérieure.

M.A.A