Conférence sur la situation des droits de l’homme au Maroc

0
conférence droits de l'homme Maroc

COMMUNIQUE (Tamurt) -En commémoration de la déclaration universelle des droits de l’homme dans sa 70e année pour défendre l’égalité, la justice et la dignité humaine, la ligue marocaine pour la citoyenneté et les droits de l’Homme et le journal « Le Monde Amazigh » organisent une conférence nationale à l’occasion de la Journée mondiale des droits de l’homme sur « La situation des droits de l’homme au Maroc ».

Cette année, la campagne de la Journée des droits de l’homme dure une année entière pour célébrer l’anniversaire de la soixante-dixième de l’adoption de la Déclaration universelle des droits de l’homme, un document historique où sont déclarés que droits sont inaliénables, et où tout le monde a le droit de jouir comme un être humain de tous ses droits – quelle que soit la race, la couleur, la religion, le sexe, ou la langue, l’opinion politique ou autre, l’origine nationale ou sociale, la propriété, la naissance ou autre statut. Un document le plus largement traduit dans le monde, disponible dans plus de 500 langues. Cette conférence aura lieu, ce Mardi 5 décembre 2017 à partir de 15H30, au Club des Avocats Club de Rabat, quartier de l’Océan (rue Afghanistan) avec la participation d’un groupe de défenseurs des droits de l’homme pour discuter de la situation des droits de l’homme au Maroc, où elle a connu un déclin dans de nombreux domaines. Ceci en particulier avec la poursuite des journalistes et des militants de « Hirak Rif », des arrestations en milieu rural et le harcèlement des défenseurs des droits de l’homme et la détérioration de la situation des droits économiques, sociaux et culturels et la persistance de la corruption.

Par conséquent nous invitons les journalistes de la presse écrite et électronique, les chaînes de télévision et de radio, ainsi que les attachés de presse des ambassades et agences de presse étrangères accréditées au Maroc, et les militants du mouvement des droits de l’homme, et toutes les parties concernées afin d’assister et de couvrir la dite conférence nationale.

La ligue marocaine des droits de l’homme