Contribution de FIDEK à la Conférence nationale kabyle At Weεvan, le 31/10/2014 : Consolider la cohésion nationale kabyle

3

CONTRIBUTION (Tamurt) – Au nom de la Fondation pour l’Investissement et le Développement de la Kabylie(FIDEK) , Fondation entièrement dédiée à l’édifice d’un Etat Kabyle, recevez toutes et tous nos chaleureuses salutations.

Notre glorieuse Histoire, comme l’Histoire de tous les peuples, nous apprend que l’union du peuple est l’ultime salut face au danger majeur qui guette chaque pays. C’est une épreuve éminente qui consolide la cohésion nationale et renforce le sentiment d’appartenance à une nation qui sait courageusement se défendre quand l’histoire l’exige.

Aujourd’hui, la Kabylie rêve de cette cohésion nationale. Inutile de croire aux fausses promesses d’Alger. Une fois la Kabylie libérée, nous aurons tout le loisir de faire briller nos divergences.

Bien entendu, les consensus n’ont jamais été faciles à réaliser. C’est une caractéristique commune à tous les peuples. Chaque époque a ses exigences. Chaque lutte a ses contradictions.
A défaut d’un consensus entre nous, les Kabyles, nous courrons tous à notre perte. Le seul gagnant sera le pouvoir arabo-musulman d’Alger ou, pire, l’avènement d’un Etat Islamique.

Nous sommes convaincus que vous voulez tous éviter à la Kabylie cet énième traumatisme, n’est ce pas ?
Alors, il nous reste à aller vers l’essentiel.
Retroussons nos manches !
Entamant maintenant, concrètement, la construction de notre République Kabyle !
Ce rêve d’indépendance vis-à-vis de l’Algérie se concrétisera. La preuve en est votre participation à cette conférence nationale kabyle, pour en débattre de ce que nous devons faire pour l’édifice d’un Etat Kabyle.

Chers amis, nous Ne sommes pas les seuls dans le monde à faire le choix de la dignité. Nos frères Touaregs, nos amis Kurdes, les Catalans, les Flamands ont déjà entamé l’irréversible processus de leur libération.
Notre démarche est saine. Elle est pacifique. Elle est universelle. Elle est le prolongement du processus de décolonisation tant chanté par l’Algérie.
Aujourd’hui, c’est au tour de la Kabylie de se débarrasser des décombres de l’histoire et de s’ériger en Nation de Paix, de Tolérance et de Fraternité.

Unie, la Kabylie est plus forte et restera éternellement Amazigh.

FIDEK espère un large consensus et plein succès à vos travaux

P/ CA FIDEK

Ahmed Amrioui et Dr. Sadek Hadjali

At Weεvan, le 31/10/2014