Coup de starter du festival de théâtre de Bgayet

0
théâtre femmes Bgayet
théâtre femmes Bgayet

BGAYET (Tamurt) – C’est depuis dimanche soir que le festival international de Bgayet a débuté avec la présentation de la pièce intitulée « Splendides exilées », écrite par le journaliste Arezki Metref et montée par la franco-algérienne Catherine Belkhodja.

Placée sous la thématique de propos de femmes, cette édition qui durera une semaine, verra la présentation, chaque soir, d’une pièce puisée du répertoire de l’un des hommes de théâtre participants à cet événement culturel. L’Égypte, la Tunisie, la Suisse, l’Italie, la France sont les principaux pays présents à cette édition 9e édition du festival du théâtre de Bgayet. Valoriser le théâtre en Kabylie et promouvoir le talent féminin sont les principaux objectifs de cette édition, laisseront entendre les organisateurs.

Il est utile de souligner que cette 9e édition a été baptisée du nom du célèbre chanteur kabyle, natif de Bgayet, Djamel Allam, décédé le mois denier. C’est aussi un hommage à l’homme de théâtre et de cinéma Sid Ahmed Agoumi. Bgayet a été, est et restera une ville de culture où cinéma, musique, poésie, littérature et théâtre s’entrecroisent dans les différents festivals qui y sont organisés.

Amaynut pour Tamurt