Coupe du monde : La Belgique bat l’Algérie avec l’art et la manière

82
Les prieres et le foot
Les prieres et le foot

ALGÉRIE (Tamurt) – Le miracle n’a pas eu lieu. Toutes les prières, les promesses, les récompenses n’ont rien donné ! La Belgique a gagné, sans forcer, par deux but à un contre l’équipe Algérienne pour le compte du premier tour de la Coupe du Monde qui se déroule au Brésil.

L’Algérie a ouvert le score grâce à un pénalty. L’entrée du joueur Belge, Fellaïni en deuxième période a métamorphosé la rencontre. C’est ce Fellaïni, d’origine Amazighe du Maroc, qui a ouvert le score. Par la suite, l’équipe algérienne a échappé à la débâcle.

Par ailleurs, l’image de ce match reste le geste de prosternation des joueurs algériens lorsqu’ils ont ouvert le score. Un geste qui a suscité de vives condamnations sur les réseaux sociaux quelques minutes seulement après la fin de ce match. Afficher une appartenance religieuse, en groupe, dans une compétition sportive planétaire comme la coupe du monde de football relève de l’orgueil collectif.

Rien d’étonnant quand on connait la terrible pression du pouvoir algérien d’imposer la cuture arabo-musulmane aux peuples d’Algérie. Ce profond déracinement culturel se manifeste par des réactions plus au moins ridicules tel se prendre plus musulmans que les autres musulmans et plus arabes que les vrais arabes. Ce complexe «être ce qu’on est pas» hante ce pays depuis son indépendance. N’oublions pas que l’équipe algérienne a exigé des organisateurs brésiliens d’avoir un coran dans chaque chambre de joueurs.

Les deux prochains adversaires de l’Algérie, la Russie et la Corée du Sud sont aussi redoutables que les Diables Rouges.

Saïd F