Crise d’eau en Kabylie maritime – Des villages refusent de payer les factures de l’ADE à Iflissen

1

Décidément la désobéissance est la seule option qui reste pour les villages Kabyles afin d’arracher leurs droits et se faire entendre. A Iflissen, au nord de Tizi-Ouzou en Kabylie maritime, des comités de villages ont décidé de ne plus régler les factures de l’Algérienne Des Eaux (ADE).

Alors que l’eau ne coule plus des robinets, les services de l’ADE continuent à envoyer des factures aux villageois. Taourirt, Tizi Temlet sont les deux villages qui ont décidé de ne plus régler les factures d’eau jusqu’à ce que l’eau soit de nouveau disponible ! Une simple question de logique que personne ne peut remettre en cause.

D’autres villages de cette même région comptent emboîter le pas à ces deux comités. Certains citoyens sont même poursuivis en justice par l’ADE pour non-paiement des factures, mais les comités de villages réfractaires ont affirmé que c’est la responsabilité de tout le village qui est engagée pas seulement d’un ou deux individus.

Le manque d’eau est quasi chronique dans cette région. Les robinets restent secs tout au long de l’année. L’eau n’y coule qu’une fois par tremblement de terre à Iflissen. Cette région demeure l’une des localités les pus pauvres de toute la wilaya de Tizi-Ouzou. Le manque d’infrastructures de base est flagrant. Les villageois font face à un quotidien les plus difficiles et des plus rudes.

Saïd F.