La crise d’eau perdure à Tizi-Ouzou

2
tala

TIZI-OUZOU (Tamurt) – Le manque d’eau dans les villages et les villes de Tizi-Ouzou s’accentue. La crise est sans précédent. Plus de la moitié des villages de Tizi-Ouzou n’ont reçu aucune goutte d’eau depuis plus d’un mois,, avouera un cadre de l’Algérienne Des Eaux. Les feux de forêts et les vagues de canicule ne sont pas là pour arranger les choses.

tala
tala

Les éleveurs de bétails et les aviculteurs sont les plus touchés par ce drame qui ne dit pas sont nom. Les pertes sont   énormes pour eux. Un éleveur déclarera avoir perdu 5 vaches cette année à cause de manque d’eau. Ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres. Le manque d’eau fait des ravages en Kabylie et à Tizi-Ouzou plus particulièrement. On dirait que la population de cette région est punie par les autorités coloniales.

la seule alternative reste l’achat d’eau à un pris qui dépasse les 1000 dinars la citerne. D’ailleurs des conflits entres voisins, familles et parfois entre villages se propagent ces derniers tempes en Kabylie.  Les puits et les sources naturelles sont convoitées par tout le monde ce qui crée des litiges qui finissent souvent devant les juges. Les sources naturelles et les puits se tarissent dès le début de l’été. Pourtant Tizi-Ouzou compte deux barrages d’eau parmi les plus importants de toute l’Afrique du nord. La nappe phréatique regorge d’énormes quantités d’eau, mais elle n’est jamais exploitée.

Lounès B