Dans son nouvel album sorti cette semaine, Mohand Alloua s’attaque à Saïd Sadi

77
Mohamed Allaoua
Mohamed Allaoua

CULTURE (Tamurt) – La sortie de l’album de Mohand Alloua est inattendue et a surpris plus d’un. Il n’a pas hésité à s’attaquer à l’ex-leader du RCD, Saïd Sadi, dans l’une de ses chansons, éditées cette semaine.

«Ce qui restait de l’union de la Kabylie a été brisé par le psychiatre », dira Allaoua dans un refrain, faisant allusion à Saïd Sadi, sans le nommer en le qualifiant de « Tviv Imahval » (médecin des tarés). On se demande quelle mouche a piqué ce chanteur qui s’est tenu pourtant, jusqu’à maintenant, loin de la politique ?

Il a le droit d’exprimer ses opinions, mais pourquoi a t-il choisi ce moment pour s’attaquer à Said Sadi ?

Mohand Alloua a-t-il obéi à une directive du pouvoir ou d’une manipulation occulte? Probable. Surtout lorsqu’on sait qu’il est le chouchou de Khalida Toumi.
Alloua a droit à toutes les manifestations culturelles nationales, avec bien sûr des cachets qui dépassent l’entendement et une médiatisation continue. Le pouvoir lui aurait-il fait appel en ce moment crucial de l’approche des élections présidentielles pour diviser la Kabylie et s’assurer une brèche ?

Le pouvoir, notamment les services du DRS, ont trouvé un moyen efficace de dénigrer les personnalités politiques Kabyles. Ils ont réussi à dévier de leur rôle presque tous les chanteurs populaires Kabyles. Takfarinas et Mohand Alloua sont les derniers à faire les frais de ces manipulations machiavéliques.

Youva Ifrawen