Dans un message signé par le chef d’Etat : Le clan de Bouteflika se soumet au DRS !

12

ALGÉRIE (Tamurt) – Le clan de Bouteflika, ou lui-même, a rendu public une déclaration pour dénoncer les attaques et les graves accusations portées par le patron du FLN, Saïdani, contre les services secrets algériens, le DRS. C’est un volte face qui en dit long sur la suprématie du clan du DRS et de son chef le général Toufik, sachant que ce Saïdani a été manipulé par le frère de Bouteflika.

C’est un secret de polichinelle. «Nous sommes certes habitués à des dépassements émanant de certains milieux à l’approche de chaque échéance mais, cette fois-ci, l’acharnement a pris une ampleur telle que notre pays n’a jamais connue depuis l’indépendance, allant jusqu’à tenter de porter atteinte à l’unité de l’Armée nationale populaire ainsi qu’à la stabilité du pays et à son image dans le concert des nations », note le communiqué de la présidence publié juste après la crash de l’avion militaire à Constantine hier.

« Nul n’est en droit, quelles que soient ses responsabilités, de s’en prendre à l’Armée nationale populaire ni aux autres institutions constitutionnelles », ajoute le communiqué.

Une manière pour le clan de Bouteflika de se démarquer de ceux qui critiquent le DRS et de se ranger même dans ses rangs. La sortie inattendue des proches de Bouteflika conforte également la thèse selon laquelle la polémique entre le FLN et le DRS n’est qu’une tempête dans un verre d’eau.

Un compromis entre le clan de Bouteflika et celui de Toufik a été bel et bien signé depuis un bon moment déjà. Saïdani a été actionné comme une marionnette par Saïd Bouteflika, pour le laisser en pâture par la suite. Une politique qui est utilisée comme une stratégie par les décideurs algériens pour détourner l’opinion publique des vrais problèmes de l’Algérie et faire comprendre aux opposants et autres petits clans qui germent à l’ombre de quelques généraux qu’en dehors du DRS et de son clan, rien ne pourra se faire. Au final, tout ce cirque entre le DRS et les brebis galeuses du FLN, n’est qu’une mise en scène. Une tromperie !

Saïd F