Date de LAID : Le mensonge d’une observation impossible

23

ALGER (Tamurt) – Toutes les caméras étaient braquées hier soir sur une commission de quelques vieux imams et cheikhs parmi des plus connus du pays. Après 29 jours de jeûne, les musulmans d’Algérie attendaient l’annonce officielle de la fin de Ramadhan et de LAID el FITR, tard dans la soirée, cette commission du ministère des affaires religieuses annonce que le vendredi 17 juillet sera le jour de la fête de Laid, rien de particulier jusque là, c’est le scénario habituel qui revient chaque année sauf que :

L’Algérie est un pays qui prône une observation visuelle ou à instruments du croissant de Chawal ce qui était impossible hier dans cette région du monde et même dans toute l’Afrique du nord. Un mensonge en plus, le comble dans l’histoire est la présence dans la commission d’un Astrophysicien du centre de recherche en Astronomie Astrophysique et géophysique de Bouzarea (ALGER) qui explique aux téléspectateurs que ce centre aide la commission et le ministère concerné à observer le croissant de L’aid.

Cet Astrophysicien doit bien savoir que la visibilité de la nouvelle lune est impossible, «elle ne sera pas visible sur presque toute la terre» explique le professeur Samir Kadiri à Médias 24 et qu’aujourd’hui elle est improbable aux latitudes supérieures au nord de la méditerranée, mais le croissant sera visible sur toute l’Afrique du nord, ce qui fait que si on se base sur l’observation du croissant de la nouvelle lune, L’Aid sera célébré demain samedi 18 juillet 2015.

L’Association Sirius, présidée par Jamal Mimouni du département de physique à l’université Constantine précise à son tour  que «Sur la base d’une observation visuelle (et même instrumentale) du croissant, l’Aïd devrait être célébré le samedi 18 juillet»

mais alors pourquoi cette décision de ces pseudo savants?

Massi N